J’ai le cheveu « Nappy »… Et vous?

You are here:

Connaissez-vous la tendance des Nappy? Ces jeunes femmes qui font fi des extensions et autres chevelures tressées et laissent leurs cheveux (re)pousser naturellement. A l’origine, coiffure de contestation au Kenya dans les années 1950, le style afro naturel revient au goût du jour. Le phénomène Nappy (Natural + Happy) prend de l’ampleur !

Décryptage de cette nouvelle tendance par Look, Select and Shop et conseils pour vos cheveux en mode afro.

Tissages trop serrés et défrisages répétés finissent par casser la fibre du cheveu, et compromettent à la longue sa repousse. Depuis quelques temps, certaines s’insurgent contre ces pratiques barbares pour les cheveux afros ! Ceux-ci font en effet partie des types de cheveux les plus fragiles au monde… D’où le mouvement des Nappy, qui célèbrent le style naturel, libre et sans contrainte de la chevelure.

Mais n’est pas Nappy qui veut. Les cheveux afros au naturel demandent un entretien hebdomadaire important. Il s’agit de bien les hydrater au quotidien avec des produits naturels et des huiles tels que le beurre de karité, l’huile de Macadamia ou de coco.

Pour avoir de belles ondulations au matin et éviter qu’ils ne s’emmêlent pendant la nuit, faites-vous de petites tresses, les « Twists », à deux mèches, ou les « Braids » (à 3 mèches) qui permettent de détendre les cheveux et les font paraître plus longs.

Concernant le lavage des cheveux crépus, privilégiez les shampoings qui contiennent de l’avocat, de l’aloé vera, de l’huile de coco, du beurre de karité ou de l’oeuf. Ces substances sont très hydratantes et particulièrement adaptées aux cheveux très secs.

Le cheveu sec n’a pas besoin d’être trop fréquemment lavé, d’autant plus s’il est crépu, car les poussières et autres particules glissent sur sa forme elliptique.

Frottez délicatement votre cuir chevelu… Un massage trop énergique irrite et agresse votre peau! Vous perdez dès lors le bénéfice de l’application d’un bon shampoing. L’après-shampoing est indispensable pour faciliter le démêlage (sur cheveux mouillés exclusivement pour éviter la casse) à la brosse douce ou au peigne à dents larges ou… au doigt! Au quotidien, en effet, mieux vaut se coiffer à l’aide de vos doigts, toujours pour éviter le maximum de traumatismes à votre chevelure.

Une fois par semaine, prenez un peu de temps pour vous faire un masque hydratant, au beurre de karité par exemple… L’idéal est d’entourer sa chevelure de film alimentaire pendant au moins une heure pour laisser les cheveux s’imprégner correctement du produit.

Si vous n’êtes pas prête à abandonner vos extensions

Dans le meilleur des cas, le tissage ne permet pas vraiment au cuir chevelu de respirer, et au pire, contribue à fragiliser les cheveux à la racine s’il est réalisé trop serré, ce qui à plus ou moins long terme, endommage gravement la repousse.

Malgré tout, certaines méthodes sont moins dommageables pour le cheveu: le tissage américain, par exemple, plus facile et plus rapide à poser, l’extension à la kératine (risqué cependant si la coiffeuse n’est pas une pro), la pose à l’élastique ou encore l’extension clip sont des méthodes qui laissent respirer le cheveu. Le bémol? Elles sont plus onéreuses aussi.. Néanmoins, conserver sa belle chevelure vaut bien ce sacrifice pécuniaire !

Quid de la perruque? 

Elle se pose généralement sur les cheveux finement nattés et existe en version naturelle ou synthétique. Dans les deux cas, vérifiez la qualité du maillage retenant les cheveux. La structure doit être assez souple, non irritante et doit laisser respirer votre cuir chevelu. Evitez de porter votre perruque tous les jours et nettoyez-la assez régulièrement pour éliminer les impuretés qui obstruent le maillage et empêchent la respiration du cuir chevelu.

Les produits nocifs à éviter

Certains produits donnent des résultats miraculeux à court terme mais se révèlent malheureusement désastreux très vite. Il s’agit des silicones, qui enrobent et lissent le cheveu sans pour autant l’hydrater. Le cheveu ne respire pas et perd très vite son éclat.

La glycérine finit également par faire l’effet inverse de ce pourquoi on l’applique.

La lanoline induit à terme une chute plus ou moins prononcée des cheveux.

La vaseline est trop occlusive et bouche les pores du cuir chevelu.

Méfiez-vous également de certains tutoriels de soins capillaires fantaisistes partagés sur les réseaux sociaux… Ce qui est bon pour la voisine n’est pas forcément bon pour vous! :-) :-)

 

 

Author: Caroline Fournier

Leave a Comment